Le meilleur magazine sur ipad sera le mien

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Actualité, Bonnes idées, Communication digitale, Mobilité, Sites à découvrir | Posted on 14-03-2011

0


Tous les titres de presse majeurs rivalisent d’intelligence pour essayer de concevoir une version de leur titre la plus innovante et adapté aux possibilités offertes par les tablettes.

Nous ne demandons qu’à être surpris, voire bluffés, mais notre temps de cerveau disponible n’en est pas moins de plus en plus limité. Dès lors, l’un des magazines les plus intéressants serait celui que réunit des contenus que je plébiscite ou qui intéresse ma communauté.

C’est dans cette logique que s’inscrivent les deux applications gratuites, Flipboard et la toute récente Zite. L’intérêt de ces applications est qu’elles permettent :

  • à la sélection des articles de devenir de plus en plus pertinente à mesure que nous les utilisons.
  • de rassembler les articles magazines à l’info en temps réel des réseaux sociaux.

C’est un vrai choc culturel rassemblé dans votre tablette avec un contenu print figé dans le temps, qui n’a pas encore trouvé son modèle digital, et l’info en provenance des médias sociaux qui devient presque obsolète dans les 10 minutes.

L’utilisation de ce genre d’application me semble permettre de gagner du temps dans la sélection de l’info intéressante en provenant des médias sociaux grâce à une excellente prévisualisation, mais aussi de participer à la viralisation des contenus de la presse traditionnelle.

Le Figaro nous propose une interview très intéressante  de Mike McCue, fondateur de Flipboard, par Kara Swisher, du blog All Things Digital, sur le thème “Flipboard, vraie révolution ou mode passagère ?”.

Pour prendre toute la mesure du potentiel de ces applications, je vous invite également à découvrir la vidéo de démonstration de Zite ou celle de Flipboard ci-dessous :

Cette application me semble d’autant plus intéressante que le piège de restriction du champ de curiosité des flux RSS semble moins marqué, notamment grâce à une sélection thématique de contenus de différentes sources. Il ne me reste plus qu’à attendre la sortie de l’iPad 2 pour pouvoir les tester !

Quand le digital enrichit l’expérience de lecture et/ou télévisuelle

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Communication digitale, Mobilité | Posted on 06-03-2011

0


Les premières réactions des différentes industries de la musique, du cinéma, de l’édition ou de la télévision envers le digital furent la méfiance, puis l’attaque, pour se protéger ne voyant en lui qu’un ennemi. Tous les débats se consacrant à cette opposition, l’évidente complémentarité de ces industries avec le digital n’était pas à l’ordre du jour.

Les consommateurs sont bien loin de ces guerres de territoire, le contenu et l’expérience proposée focalisant toute leur attention. Alors que le contenu devient plus important que le support, il est amusant d’observer que c’est précisément l’un de ces supports, i.e. les tablettes, qui se présente comme la plus belle opportunité de réconcilier les frères ennemis.

A la condition que les contenus soit pensés pour la tablette ou le smartphone, et propose une expérience réellement utile aux consommateurs. Pour appuyer mes propos, je vous présente 2 très belles exécutions récentes :

ENRICHIR LA LECTURE

Pour son livre Unleashing the super ideavirus, Seth Godin propose une version digitale incluant la version écrite du livre enrichie de liens hypertextes illustrant les exemples de bonnes pratiques, mais également une courte vidéo par chapitre présentant le message clé sous forme d’interview de Seth Godin et d’entrepreneurs.

Une expérience bien plus riche que la simple lecture, à laquelle j’ai succombé en achetant l’application pour iPhone. L’utilisation s’avère très intéressante, bien que davantage adaptée à un iPad pour la lecture, et les possibilités de surligner et de prendre des notes seraient de bonnes optimisations.

Elargissons cette expérience à des livres plus littéraires. Vous pourriez lire l’oeuvre, mais également bénéficier d’une biographie vidéo de l’auteur, d’interprétation de l’oeuvre par des sommités, d’une mise en perspective par rapport à l’époque, …

L’avantage serait bien plus important que la simple promesse de pouvoir transporter avec vous des centaines de livres !

ENRICHIR L’EXPERIENCE TELEVISE

Découverte sur le blog A nos vies numériques, l’application iPad d’ABC a permis aux américains de vivre la cérémonie des Oscars de manière exceptionnelle en ayant accès à des images exclusives, complémentaires de celles proposées à la télévision : avant la cérémonie, des sujets et des interviews autour du tapis rouge. Dès le début de la cérémonie, interviews backstage, angles de caméra différents, vues sur les salles de maquillage. Enfin, après la cérémonie, l’application a permis de suivre la fête officielle des Oscars, là aussi au travers de multiples caméras.

Tous les passionnés seraient prêts à payer quelques euros pour vivre une expérience personnalisée et de qualité de leur discipline :

  • les footeux avec la possibilité de choisir la caméra, revoir les actions importantes, accéder aux statistiques, aux vestiaires, voire aux paris sportifs live tout en continuant à regarder le direct à la télé.
  • les golfeurs pour pourvoir suivre la partie de leur choix et non uniquement les leaders, l’échauffement des joueurs, …
  • les débats politiques avec l’accès à des mini reportages illustrant les propos des invités, …

Cette tendance d’enrichissement de l’expérience sur les différents supports à la disposition des consommateurs va certainement se développer et impliquera l’adoption d’un nouvel état d’esprit dès la conception des programmes ou des plans de diffusion. Personnellement, j’ai hâte de pouvoir en profiter !

CauseWorld : le scan qui vous rend généreux avec l’argent des autres

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Bonnes idées, C'est tout nouveau, Communication digitale, Mobilité, Relation Client | Posted on 17-05-2010

0


Pour faire suite au post sur La révolution digitale au point de vente a commencé. En faites vous partie ?, traitant du rôle fondamental que vont rapidement jouer les codes barres dans la relation client grâce à la mobilité, l’initiative de CauseWorld.com est très intéressante pour motiver toutes les parties.

Le fonctionnement est très simple et illustré dans la vidéo ci-dessous :

  1. Vous téléchargez l’application iPhone grâce à laquelle vous pourrez scanner des codes barres.
  2. Chaque Scan vous apportera des Karma Points.
  3. Vous choisissez l’association caritative à laquelle verser vos Karma Points, transformer en véritable argent par la société des produits scannés.

Ce système est d’autant plus pertinent qu’il repose sur un triple besoin actuel des consommateurs : être mieux informés, donner du sens à leurs actions, être valoriser au sein de leurs réseaux.

En 4 mois, des sociétés telles que Procter & Gamble, Kraft Foods, CitiBank, … ont rejoint les partenaires, l’application a été téléchargée plus de 500 000 fois et plus de 200 000$ de dons sont reversés chaque mois aux différentes associations du programme.

Afin d’affiner le comportement naissant des consommateurs, plusieurs tests ont été menés pour évaluer leur réaction face à des incentives : doublement du nombre de Karma Points pour un scan sur un produit déterminé, apparition d’un coupon de réduction sur tel autre produit,… A chaque fois, le nombre de scans a été multiplié par 4, et les coupons utilisés pour un achat le jour même par 10% des consommateurs.

La reconnaissance auprès des siens est favorisée par un partage de tous nos dons sur Facebook. Une preuve supplémentaire que Facebook devient de plus en plus l’interconnection indispensable à toutes nos actions sur le Web.

Transformez votre iPhone en un terminal de paiement électronique

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in C'est tout nouveau, Mobilité | Posted on 23-02-2010

1

Le paiement via mobile traîne dans les bacs depuis quelques années, le temps de trouver une solution technique viable sur l’ensemble des téléphones, mais aussi de trouver un accord entre les banques et les opérateurs téléphoniques.

Jusqu’à présent, les banques étaient plus que réticentes à se lancer dans le projet, de peur de perdre le contact avec leur client dans la mesure où il repose sur l’insertion d’une puce “sans contact” dans son téléphone. Il suffit alors de passer son téléphone devant la caisse pour que son compte bancaire soit débité.

L’accord entre les deux parties sur un modèle économique partagé devrait faire de 2010 l’année des premières mises en application concrètes. En attendant, tout commerçant a déjà la possibilité de transformer son iPhone en terminal de paiement électronique grâce à la start-up Square :

Réalité augmentée : gadget ou véritable utilité ?

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Bonnes idées, Communication digitale, Mobilité | Posted on 16-12-2009

0

En réfléchissant autour des applications potentielles de la réalité augmentée pour mes clients, j’ai eu envie de la tester auprès de mes enfants. Direction le rayon des céréales pour acheter une boîte de Chocapic, vendue comme magique auprès de mes chers bambins.

Je trouve le principe de transformer sa boîte de céréales en jeu vidéo simplement génial et son rendu d’une très grande qualité (voir vidéo). Novateur, adapté à la cible (aussi bien les enfants que les parents acheteurs… restés de grands enfants) et un excellent moyen de conserver une exposition à la marque plus longtemps à la maison.

Le fait est que mes enfants ont adoré, mais n’ont pas été plus étonnés que ça. Désarmante candeur… mais ils ont retenu le nom de la marque !

Je ne considère pas cette technologie comme un gadget ou une mode, et y vois de nombreuses utilisations aussi bien pour les sites e-commerce que corporate ou pour les mobiles. Vous avez la possibilité de mettre votre produit dans les mains de votre consommateur, de faire visiter des lieux interdits comme si on y était, … Tiens, ça me donne une idée…


L’appli iPhone de Seloger.com la joue trop perso

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Bonnes idées, Mobilité, Sites à découvrir | Posted on 22-09-2009

0

Seloger-iPhone

Le site Seloger.com a lancé son application iPhone, et c’est une bonne application au sens où elle apporte des services qui répondent à des besoins :

1. Un accès facile à toutes les annonces du site.
2. La géolocalisation des agences immobilières proposant les annonces (Google Maps) et de les contacter directement.
3. La possibilité de créer et gérer sa propre sélection d’annonces.
4. La possibilité de les personnaliser : ajout de photos, annotations, rendez-vous.
5. La possibilité de les communiquer à ses proches.

Une innovation : la fonction Push
Première application à bénéficier de cette fonctionnalité qui vous permet de pousser automatiquement sur votre iPhone les annonces récentes qui vous intéressent.

L’envie d’une plus grande ouverture
Cette application est vraiment pratique, mais je regrette qu’elle ne synchronise pas les données sauvegardées sur l’iPhone avec le compte personnel du site internet. Dommage également qu’elle n’utilise pas la fonction vidéo de l’iPhone 3GS, seul l’ajout de photos est possible.
Mais surtout, je trouve dommage qu’elle ne s’ouvre pas aux commentaires des utilisateurs. J’aimerais pouvoir consulter les avis des internautes sur la vie du quartier dans lequel je vais visiter mon appartement, mais aussi les appréciations de telle ou telle agence immobilière, …

En résumé, j’aimerais pouvoir bénéficier de l’expérience de tous et non uniquement de celle de Seloger.com.

Presse : Trop facile…

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Actualité, Mobilité | Posted on 16-06-2009

0

Je lisais récemment dans La Tribune qu’après l’industrie du cinéma et celle de la musique, c’est au tour du Syndicat de la Presse Quotidienne Nationale de réclamer une taxe aux fournisseurs d’accès à internet.

La révolution numérique est violente pour tous ces acteurs, mais je trouve un peu facile de réclamer une taxe parce qu’on a rien vu venir et qu’on semble incapable de s’adapter à son époque.

Une étude de la société Attributor nous indique que lorsqu’un visiteur consulte un contenu sur son site d’origine, 5 personnes le visitent sur un site qui le reproduit simplement.
Partant de ce constat, les éditeurs américains estiment que le financement des contenus devrait venir des sites qui exploitent tout ou partie d’un article de presse pour étoffer leur propre contenu.

Une considération nettement plus réaliste économiquement  et qui inscrit la presse dans l’avenir.

Internet ouvre de très nombreuses possibilités de complémentarité online/offline, le mobile va rapidement prendre de plus en plus d’importance, autant de formidables opportunités pour la presse pour peu qu’elle ose s’y engager totalement.

Pour aller plus loin :
Quel avenir pour la presse écrite ?
Site internet et journaux papier, l’association gagnante pour la presse écrite
Lemonde.fr réfléchit à un JT

Le Masters sur votre iPhone

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Bonnes idées, Communication digitale, Mobilité, Sports : Golf, Tennis, ... | Posted on 10-04-2009

0

Le Masters, premier tournoi du grand chelem de l’année, a débuté avec des scores incroyablement bas et Tiger Woods bien placé.

Mais ce que l’on pourrait retenir de ce Masters est l’application iPhone qui a été développée et qui permet de :


  • Découvrir le parcours (dessin et vidéo)
  • Consulter des interviews
  • Suivre le leaderboard en direct
  • Mais surtout, suivre en streaming et en live les trous de l’Amen Corner.

Le dernier point est juste génial, aussi bien pour tous ceux qui n’ont pas la chance d’être sur place ni près de leur décodeur, que pour tous les spectateurs qui peuvent suivre une partie sans ne rien manquer des autres.

Cette application va très bien marcher car elle n’a pas été conçue pour faire du buzz, comme un gadget pour épater, mais pour répondre parfaitement à des besoins utilisateurs.

C’est incroyable ce que le mobile est déjà en train de changer nos vies quotidiennes, et tout reste à faire. La prochaine étape pourrait me permettre de choisir les trous que je veux voir, de choisir la caméra et l’angle de vue qui m’intéresse, … et certainement de parier en ligne !

Amusant aussi combien les dirigeants très traditionalistes du Masters savent également, marketinguement parlant, être dans leur époque, en utilisant à merveille les dernières technologies.

Le mobile va transformer nos habitudes de consommation

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Bonnes idées, Mobilité, Relation Client | Posted on 07-02-2009

0

Je mentionnais dans le post Le commerce va devoir s’adapter à la mobilité de l’information, combien l’accès facile aux comparaisons instantanées de prix entre le magasin physique dans lequel on se trouve et le Net risque de provoquer un alignement des prix vers le bas.

Un nouveau module, baptisé ShopSavvy, vient d’être développé aux Etats-Unis et va encore plus loin. En scannant le code barre de l’article qui vous intéresse, vous recevez via internet la liste des prix proposés sur le Net par les cybermarchands, avec un lien vers leur site, mais également les prix de ce même produit dans les magasins physiques à proximité. Si votre portable dispose d’un GPS, le programme vous propose même de vous y emmener.

Si de telles applications sont massivement déployées et adoptées par les consommateurs, nos habitudes de consommation vont radicalement changer. Et si nos comportements de consommateurs évoluent, c’est toute la relation client qu’il va falloir repenser…

Sur cette vidéo, l’avis de Pierre Kosciusko-Morizet, PDG de Price Minister, sur ShopSavvy :

Contenu vs contenant, la nouvelle génération a fait son choix

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Humeur, Mobilité | Posted on 10-01-2009

0

La révolution numérique s’est d’abord traduite par la dématérialisation, notamment illustrée par la disparition programmée du CD audio, aujourd’hui, pour les nouvelles générations, le contenu a pris le pouvoir sur le contenant.

Une étude de l’université de Stanford nous présente le multi-tasking comme une pratique répandue chez les enfants et adolescents : tout en passant 6h30 devant leurs écrans, ces enfants consomment 8h30 de médias, par la magie de la consultation de plusieurs écrans en même temps : télévision, ordinateur, téléphone portable, console de jeux…

Si les psychologues qualifient cette pratique de rupture avec la solitude, il me semble encore plus intéressant de constater que les jeunes ados ne portent aucune attention aux écrans ou aux appareils qui véhiculent l’information, réduits à de simples interfaces à leurs yeux. Si l’industrie affecte une tâche à chaque appareil, les enfants ne verraient aucun inconvénient, ni ne s’étonneraient, de surfer sur internet sur la télé, de regarder la télé avec leur téléphone, etc…

La tendance de prise de pouvoir du contenu s’est muée en nouvelle culture, au point que les industriels sont en pleine révolution également, s’orientant de plus en plus vers une production de contenus associée à leurs produits. Le produit seul ne motivera plus l’achat, il deviendra transparent, l’attention étant porté sur ce qu’il permettra de véhiculer.

Une autre incidence directe du multi-tasking est le fossé qu’il crée avec les mondes non numériques comme l’école. Les photocopies en noir et blanc et l’exigence de concentration sur un moyen d’apprentissage unique sont en total décalage avec le monde des ados. La mutation de notre enseignement est annoncée, le chantier aussi vaste que passionnant promet de beaux débats.

Barack Obama aura su utiliser toute la puissance d’internet

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Actualité, Communication digitale, Mobilité, Sites à découvrir | Posted on 31-10-2008

6

On parle de son charisme, de ses dons d’orateur, de tous les espoirs qu’il a fait naître et qu’il porte, de sa couleur… mais s’il gagne, il restera également comme le premier Président à avoir utilisé toute la puissance d’internet pour se faire élire, à l’instar de JFK avec la télévision.

> Un site média très intuitif

Son site, conçu comme un site média, est également très clair dans sa présentation des moyens de l’aider à se faire élire.

Barack Obama est certes présent sur ce site, mais on sent qu’il a d’abord voulu placer les internautes au centre et les impliquer dans sa campagne.

Un grand média-center pour mettre en avant des services et 5 blocs à droite servent de navigation intuitive pour accéder aux actions que l’on souhaite mener.

Ensuite, et seulement ensuite, viennent les informations sur la campagne d’Obama, encadrées, toujours, par des pushs sur les moyens de l’aider.

Il y en a pour tout le monde :

  • Des pictos pour ceux qui ne veulent pas avoir à chercher l’information.
  • Des articles pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance du programme électoral ou obtenir des arguments pour mieux convaincre.
  • Des vidéos, avec la webtv Obama sur YouTube, pour ceux qui ne veulent pas lire.
  • Des outils pour ceux qui veulent aider.

> Une présentation de l’information originale

Sur le site, le discours de campagne est décliné de deux manières :

  • Traditionnelle, avec présentation sous forme de brèves concernant les derniers évènements, discours, informations, … avec un titre, un texte court et une incitation à lire la suite.
  • De manière plus originale pour les réponses aux attaques des républicains, avec les mini-sites Under the Radar et Fight the Smears.

Under the Radar permet de localiser les différentes fausses informations colportées par les républicains, par téléphone ou porte à porte, sur tous les Etats-Unis.

Fight the Smears permet de recenser les attaques contre Barack Obama et de proposer (Get the Facts) des arguments pour les combattre. Magnifique outil pour aider ses partisans à répandre la bonne parole !

> Personnalisez votre site de campagne

Le site vous propose également un espace personnel, sur lequel vous pourrez trouver les évènements et groupes de supporters locaux, contacter des électeurs indécis et partager votre expérience de campagne sur le blog que vous pourrez créer.

Pour les débutants sur internet, des vidéos de formation à l’outil sont proposées. Elles permettent également d’aider les gens à être plus efficaces dans leur diffusion de l’information.

Et toujours, ce large média center qui présente de vrais gens avec ce slogan “Because it’s about you”

> La mobilité en complément

Des sites conçus pour être consultés sur les téléphones portables ont également été développés. Une application iPhone a même été designée. Comment donner une image plus moderne ?

> Etre présent sur toutes les communautés…

Des groupes ont été créés sur toutes les plateformes communautaires, avec des créations et des messages spécifiques, adaptés au public.

Même sur MySpace, dont la très grande majorité des membres n’est pas en âge de voter, mais qui peuvent potentiellement convaincre leurs parents dans leur choix !

Idem sur Twitter afin d’utiliser tous les modes de communications et envoyer très régulièrement des invitations à venir consulter ses dernières interventions sur son site officiel.

> … et donner tous les outils pour propager l’information hors de son site

Dans mon précédent post La communauté expliquée par Seth Godin, ce dernier explique que pour qu’une communauté prenne rapidement, il faut un centre d’intérêt commun (ici l’espoir d’un changement majeur), un leader (il l’est) et des moyens pour communiquer faciles d’utilisation (il en fournit de très nombreux).

C’est précisément sur ce point que son site est fantastique et novateur. Il ne s’agit pas d’un site sur lequel on vient chercher de l’information, mais d’un site sur lequel on vient chercher des moyens de devenir un militant actif.

Ce site ne se contente pas de donner la bonne parole, il vous pousse à la répandre le plus largement possible et vous en donne les moyens matériels, argumentaires et organisationnels.

Incontestablement, le web a grandement participer à la création et au développement de cet élan pour ce candidat, et à créer de véritables évangélistes de sa propre parole partout dans le pays.

Aucun autre média ne pouvait avoir cette force, cette rapidité de propagation à l’échelle des Etats-Unis, mais également au niveau mondial, en nécessitant finalement peu de moyens comparé aux autres leviers, dont la télévision.

L’utilisation des nouvelles technologies dans le marketing e-tourisme

Rédigé par Philippe Chouraqui | Posted in Communication digitale, Mobilité | Posted on 23-10-2008

3

Ce matin, j’ai assisté à une conférence intéressante, organisée par in:fluencia, sur l’utilisation des nouvelles technologies dans le marketing e-tourisme.

Les intervenants étaient Enrique Nalda (Google), Nancy Cabasson Faure (Novotel), Frédéric Van Houtte (Sélectour), Jean Wieviorka (Air France) et Tom Hall (Lonely Planet).

Allons directement au point essentiel : l’utilisation des communautés.

> Nous n’avons pas la même définition de la visibilité

Ils sont tous convaincus de l’influence des communautés dans le choix d’un voyage, aussi proposent-ils des services connus de tous (upload de photos, forums, conseils, …) L’objectif majeur des intervenants était de faire participer les internautes, de manière dirigée ou libre, souvent sur leur propre plateforme pour mieux contrôler leur image. Il est donc nécessaire de déployer beaucoup d’énergie pour avoir le meilleur référencement possible sur Google afin que leur outil soit visible.

Très bien… mais au lieu de chercher à amener tout le monde chez soi, ne serait-il pas plus efficace de proposer à tout le monde de facilement s’approprier son contenu, une partie de ses services, et de permettre sa diffusion sur l’immensité des plateformes personnelles ? La visibilité de la marque serait ainsi très largement démultipliée sur l’ensemble du Net, immédiatement auprès d’une audience qualifiée, et le référencement sur Google une conséquence logique, sans effort.

D’autre part, les actions de communication entreprises envers les communautés sont essentiellement des veilles et des réponses officielles, quand cela semble nécessaire. On est uniquement dans la réaction, voire sur la défensive. Je suis convaincu qu’il faut également être pro-actifs au delà de la création de carnets de voyage et de la présence sur Facebook ou YouTube.

Personne n’empêchera les utilisateurs de parler de vous, surtout si vous êtes une marque de renom. Alors, donnez leur de la matière (et j’ai quelques idées sur le sujet…), vous maîtriserez ainsi mieux votre image de marque, donnez leur vraiment la parole en les écoutant, vous connaîtrez mieux vos prospects ou clients, pour mieux les séduire ou les fidéliser. Et n’ayez pas peur des communautés, une récente étude commandée par Trip Advisor indique que 70% des commentaires laissés sur les forums sont positifs.

Un exemple amusant et astucieux pour convaincre les personnes effrayées par les mauvaises critiques potentielles : un directeur d’hôtel envoie systématiquement un email à tous ses clients après leur visite, les incitant à laisser un commentaire sur la communauté, s’il est positif, ou à lui écrire directement, avec réponse assurée, s’il est négatif. Anecdotique mais malin.

> Mobilité, mais qu’attendent les marques ?

Concernant la mobilité, Tom Hall nous a montré une vidéo des applications potentielles sur téléphones portables pour Lonely Planet. Rien de fondamentalement innovant, si ce n’est la simulation de mise en pratique de tout ce que nous pourrions déjà faire.

Définitivement, nos enfants ne vivront pas le monde de la même manière que nous. Techniquement, nous savons déjà faire tout cela, alors qui va oser appuyer sur le bouton le premier ?